BUENOS AIRES MADRIGAL

Les dates

Information

Madrigaux Italiens du XVIIe siècle et Tangos argentins. Un des plus grands succès de La Chimera.

Leonardo García Alarcón nous a souvent dit qu’en en Amérique Latine, le baroque n’avait pas disparu comme en Europe. Le tango, par exemple, en serait un des prolongements. 

Buenos Aires Madrigal nous emmène de Venise à Buenos Aires. Des madrigaux de Monteverdi, Frescobaldi ou Marenzio aux tangos mélancoliques de Troïlo, Gardel ou Piazzolla, se dégagent une même pulsation, un même rythme des battements de cœur. 

À la sensualité langoureuse de Luciana Mancini répond l’ardeur de Furio Zanasi, tous deux entourés des violes de gambe, guitares et le bandonéon de l’ensemble La Chimera, qui a conquis les scènes musicales européennes par la mélancolie de ceux qui sont loin de chez eux, si caractéristique de leur interprétation.

______

Victor Villena, bandoneón

Margherita Pupulin, violon

Sabina Colonna – Preti, viole da gamba, violone

Lixsania Fernández, viole da gamba

Maria Elena Medina, viole da gamba, violoncelle

Sebastián de Urquiza, contrebasse

Juanjo Francione, luths et guitare

Eduardo Egüez, luths, guitare et direction générale


 

Musique Classique