Je crois que dehors c'est le printemps

Les dates

  • Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur
    Théâtre de Namur - Studio
    5000 Namur
    Namur

Information

« Je croyais avoir beaucoup aimé et que je n’aimerais plus jamais. J’avais tort. »
— Irina Lucidi

Mère de famille aimante entourée d’un mari attentionné et de leurs adorables fillettes, Irina Lucidi se glisse dans la douce quiétude de l’existence jusqu’au jour où la tragédie vient tout anéantir… Le père de ses filles jumelles de six ans décide de les emmener. Quelques jours plus tard, on retrouve le corps sans vie du père et les fillettes sont portées disparues.

Si Gaia Saitta et Giorgio Corsetti s’emparent de cette histoire vraie, c’est moins pour la restituer que pour regarder au-delà, pour capter son souffle de résistance, d’espoir et de résilience. Gaia Saitta, seule en scène, solaire, impressionnante de justesse, donne corps aux émotions d’Irina, suspendue entre l’abîme de la tragédie et le désir de vivre à nouveau. « Je pensais que j’avais beaucoup aimé et que je n’aimerais plus. J’avais tort. » Puissante d’un droit au bonheur qu’elle doit se réapproprier, Irina se livre dans toute son humanité, avec une beauté presque scandaleuse. Après le drame, comment accepter d’être à nouveau touchée par l’amour ?

Ce pourrait être sombre mais, comme la promesse esquissée par son titre, Je crois que dehors c’est le printemps tente constamment de lorgner vers la lumière, malgré l’insoutenable réalité. Parce qu’Irina, comme toutes les survivantes, a finalement choisi la vie 
Le Soir

Théâtre