LA SOEUR DE JÉSUS-CHRIST

Les dates

  • Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Le Théâtre de Poche
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Centre Culturel d'Uccle
    1180 Bruxelles
    Bruxelles
    Centre Culturel d'Uccle
    1180 Bruxelles
    Bruxelles

Information

REPRISE


LA SŒUR DE JÉSUS CHRIST


De Oscar De Summa



du 29 octobre au 16 novembre 

Mise en scène Georges Lini. Traduction Federica Martucci. Avec Félix Vannoorenberghe. Musicienne et compositrice Florence Sauveur. Collaboration dramaturgique Nargis Benamor. Création vidéo Sébastien Fernandez. Scénographie et costumes Charly Kleinermann et Thibaut De Coster. Création lumière Jérôme Dejean. Direction musicale et composition François Sauveur. Création sonore et composition Pierre Constant.

Une coproduction du Théâtre de Poche et de la Compagnie Belle de Nuit. Avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, traduction lauréate de l’ARTCENA.

Quand tu dois tirer, tire, cause pas ! (Sergio Leone) 

Dans ce village du sud de l’Italie, tout le monde est affublé d’un surnom. Simeone, le frère de la jeune Maria, on l’appelle Jésus. Il ressemble au Christ dont il joue le rôle lors de la Passion du vendredi saint.

Maria, c’est cette jeune fille qui s’empare du pistolet Smith & Wesson 9 mm dans le buffet de la cuisine. Elle quitte la maison, l’arme à la main. Elle marche en direction du village. Elle se rend chez Angelo le Couillon, le jeune homme qui lui a fait violence la veille.

Le village prend sa suite, finissant par former un cortège bigarré : le président du club des chasseurs, les employés de la casse-auto, le garagiste, les bikers du coin, la vieille institutrice, les voisines envieuses de la jeunesse de Maria. Et de sa beauté. Chacun y va de son anecdote sur Maria, livrant tour à tour chaque pan de sa vie. Il y a ceux qui l’encouragent, ceux qui veulent la dissuader, mais rien ni personne ne pourra l’arrêter, lui faire lâcher son arme, pas même sa famille, pas même les gendarmes.

La Sœur de Jésus-Christ est ce western moderne, mis en scène par Georges Lini, qui a fait un joli succès lors de sa création au Poche la saison dernière. La pièce a été nommée aux Prix Maeterlinck dans les catégories meilleur spectacle, meilleur interprète, meilleure scénographie.


« Une claque magistrale » (La Libre) « La Passion selon Saint Georges (Lini), qui signe une mise en scène prodigieuse. » (Le Soir ****) « Tout ici est remarquable » (l’Echo *****) « Bon dieu de bon dieu, quelle pièce ! » (Le Soir)



Théâtre