LE MAL DU HERISSON

Les dates

  • Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles

Information

En s’inspirant très librement d’un vieux conte sibérien que l’on connaît sous le nom du « dilemme du hérisson », le Collectif Greta Koetz nous convie à un récit mêlant drôlerie espiègle, réalisme et délires magiques.

Nous sommes à la fin des années 30. Un petit groupe de malades essaie tant bien que mal de faire vie commune dans une maison de campagne réaménagée en lieu de soin. Ce lieu accueille les gens qui, comme elleux, sont atteint·es d’une mala - die étrange qui a la réputation de transformer les gens en hérissons. Cette maladie qui fait peur à tout le monde, c’est celle dont était affecté Van Gogh, et qu’il a illustrée dans ses très célèbres « autoportraits en animal »… C’est la maladie des bizarres et des inadapté·es, la maladie de celleux qui voudraient toucher et être touché·es, mais qui ont la peau qui pique.

Dans cette maison qui rassemble une poignée de malades que rien ne semblait destiner à vivre ensemble, on entend construire un lieu d’utopie. Entre moments de soins, ateliers de fanfare et de tir au fusil, la vie pourrait presque être douce pour les résident·es de l’étrange petit lieu, mais ce serait sans compter le fait que la maladie parfois tue, que les temps sont à l’hiver et que rien n’est plus fragile qu’une utopie. L'écriture rigoureuse d'un récit rencontre la recherche de la plus joyeuse et absolue liberté au plateau. Des improvisations virtuoses, portées par sept comédien·nes et un musicien, épousent des dialogues dignes d’un scénario de Jacques Prévert. Un quart historique, trois quarts saugrenu, le récit que tissent les Greta Koetz interroge tant nos soifs d’utopie que notre difficile rapport aux autres, et célèbre avec une candeur tantôt caustique, tantôt pleine de douceur, notre insatiable – et souvent maladroit – besoin d’amour et de reconnaissance.

Théâtre