Transfiguration

Les dates

  • Mezzo
    1000 Bruxelles / Brussels
    Bruxelles
    Mezzo
    1000 Bruxelles / Brussels
    Bruxelles
    Mezzo
    1000 Bruxelles / Brussels
    Bruxelles
    CCN - Salle des Abattoirs de Bomel
    5000 Namur
    Namur
    CCN - Salle des Abattoirs de Bomel
    5000 Namur
    Namur
    CCN - Salle des Abattoirs de Bomel
    5000 Namur
    Namur
    CCN - Salle des Abattoirs de Bomel
    5000 Namur
    Namur
    CCN - Salle des Abattoirs de Bomel
    5000 Namur
    Namur

Information

Créé en 1998, joué plus de 300 fois dans 25 pays différents, Transfiguration est un voyage à la fois fascinant et terrifiant qui explore le désir inassouvi d’un sculpteur de donner vie à sa création. Au vu de son véritable succès lors de la saison précédente, nous avons le plaisir de vous le présenter à nouveau pour plusieurs soirées.

Il y a un désir de se dépasser, d'être en transe, de lâcher prise. Quand on est dans un état de déstabilisation, c'est le sensible qui ressort, l'instinct. Et là, de nouvelles formes peuvent apparaître.

Dans un geste de désespoir, Olivier de Sagazan sculpte de l'argile sur sa tête, s'enfouissant dans la matière, éradiquant son identité et devenant une oeuvre d'art vivante. Il passe de l'homme à l'animal et de l'animal à diverses créatures hybrides. Emmenant le public à l’intérieur de sa psyché torturée, l’artiste perce, efface et défait les couches de son visage dans une quête frénétique et décomplexée d'une nouvelle essence et d'une nouvelle forme.

À travers cette prouesse artistique fascinante, Olivier de Sagazan déplace les identités sur scène en mettant son corps au coeur de son travail. Se peindre et se sculpter devient une forme de rituel, entre danse et transe, où l’improvisation et le hasard sont le moteur de la création. Dans Transfiguration, l’artiste offre un aperçu captivant, troublant et émouvant d'une autre façon de vivre, sans aucune inhibition. Une expérience inoubliable à mi-chemin entre le cauchemardesque et la naissance d’un nouvel être.

Un spectacle véritablement saisissant!
The Guardian

Théâtre