UNE TRAVERSÉE

Les dates

  • Théâtre de Liège - Salle de l'Oeil Vert
    4000 LIEGE
    Liège
    Théâtre de Liège - Salle de l'Oeil Vert
    4000 LIEGE
    Liège
    Théâtre de Liège - Salle de l'Oeil Vert
    4000 LIEGE
    Liège
    Théâtre de Liège - Salle de l'Oeil Vert
    4000 LIEGE
    Liège
    Théâtre de Liège - Salle de l'Oeil Vert
    4000 LIEGE
    Liège
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Grande salle
    1000 Bruxelles
    Bruxelles
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon
    Théâtre Jean Vilar
    1348 Louvain-la-Neuve
    Brabant Wallon

Information

À travers les yeux d’une enfant, Une traversée explore les mystères et les mécanismes de la conscience face à l'absurdité de notre monde, déchiré par les guerres et en effondrement. Inspiré de La traversée du miroir de Lewis Caroll, le spectacle marie ce conte merveilleux à la prouesse technique et la puissance émotionnelle de la Cie Belova – Iacobelli, ce qui donnera assurément naissance à un bijou de poésie et d’inventivité.

Une enfant joue avec un chaton à côté de sa maison détruite par la guerre. De ces ruines éparpillées, de ce marais noir, surgissent les figures des univers imaginés par la petite fille.

L’enfant bascule dans le grand jeu du monde au-delà du miroir et traverse un pays où tout est inversé. Où elle peut se souvenir du futur et s’enfuir de chez elle. Où l’on peut perdre son nom dans la forêt de l’oubli et le retrouver quand on sort à la lumière. Où l’on devient une Reine qui jette ses invité·es par terre en tirant sur une nappe. Et lorsque l’incompréhension atteint ses limites, la jeune fille commence à secouer le Roi Noir qui se transforme en chaton.

Après les succès de Tchaïka et Loco, Natacha Belova et Tita Iacobelli poursuivent leur plongée dans les espaces mentaux et invisibles, en se focalisant à présent sur celui d’une enfant, prête à devenir adulte et confrontée aux faillites du monde. L’idée du spectacle a germé en elles alors que la guerre entre la Russie et l’Ukraine faisait rage depuis un an et semble engloutir, toujours plus, Russes et Ukrainien·nes. Une traversée désire parler de nos perditions face au désastre des guerres.

Les règles du jeu, diffuses et absurdes, au départ inconnues de l’enfant permettent de grandir. Pour survivre, il faut comprendre ce jeu de la survie, des compromis et du désespoir. La jeune fille veut y arriver, ne pas perdre son nom ni sa personnalité. Plus elle se rapproche, plus elle s’éloigne, mais elle est toujours prête à y jouer, à faire « comme si », à s’accrocher à la Reine qui fuit ou au Chevalier qui glisse, à tout faire pour ne pas tomber, ne pas sortir du jeu, ne pas être coincée dans le rêve d’un·e autre. Elle cherche la fin du chemin pour gagner sa partie. Et finalement se demander : qui rêve de qui ?

Théâtre