Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout

Les dates

  • le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles
    le Rideau
    1050 Bruxelles
    Bruxelles

Information

Stéphanie Blanchoud / Laurent Capelluto / Diane Fourdrignier À partir de 16 ans

Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout…
C’est l’histoire de Louise. Et de trous sur le trottoir.
C’est l’histoire de Louise qui revient tous les mercredis à la même heure s’asseoir sur le même banc. C’est l’histoire d’une rencontre qui n’a plus lieu. L’histoire d’un rendez-vous marqué par l’absence.
Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout…
C’est l’histoire de Louise qui chaque semaine vient rendre visite à sa mère, détenue depuis peu à la prison des femmes.
Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout…
C’est aussi l’histoire de Simon, le frère de Louise.
C’est l’histoire de Simon qui a peur de venir voir sa mère.
C’est l’histoire de Simon qui était là au moment des faits.
Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout…
C’est l’histoire d’un frère et d’une sœur qui dans leurs silences partagent le même vide.
Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout…
C’est seulement 45 minutes.
Le temps réglementaire pour les visites…

AFTER SCENE
Je 16.02 après la représentation. Avec Stéphanie Blanchoud et Laurent Capelluto .
RENCONTRE
Je 23.02 après la représentation. Avec des représentantes de la Croix-Rouge de Belgique / projet Itinérance : Marie-Gabrielle Gillain, responsable d'activité pour la province du Brabant Wallon et Aurélie Moreau, référente détention.

Pay What You Can

Pour cette saison encore au Rideau, choisissez votre tarif entre 8€ et 32€, payez ce que vous pouvez, ce que vous voulez, ce qui vous paraît juste, ce qui vous fait plaisir, ce qui vous semble utile, ce qui vous semble indispensable, équitable, acceptable !
Quoi qu’il en soit, le prix d’un ticket ne doit en aucun cas être un obstacle à votre venue. N’hésitez pas à nous contacter, le Rideau s’adapte. L’essentiel, c’est de se rencontrer.
Vous êtes étudiant.e en arts du spectacle ? Vous bénéficiez de l'article 27 ? Ces tarifs restent valables !

Le ticket Pay What You Can (PWYC) est également pratiqué dans d'autres lieux comme le Kaaitheater, l’Atelier 210 et Varia.

Théâtre