JOE BEL + HUGO BARRIOL

Les dates

  • Atelier Rock
    4500 Huy
    Liège

Information

JOE BEL

Instinctive et autodidacte, Joe Bel donne ses premiers concerts seule à la guitare.À peine quelques mois plus tard, Asaf Avidan découvre sa soul folk envoûtante et lui offre toutes les premières parties de sa tournée européenne. Elle enchaîne avec « Hit the Roads » (2015), un deuxième EP remarqué, qui l'emmènera à nouveau sur les routes d’Europe, puis jusqu’au Japon. La chanson du même nom sera d’ailleurs reprise pour la campagne Longchamp du printemps suivant. Au cinéma, elle interprète une chanteuse en devenir aux côtés de Manu Payet dans le film «Tout pour être Heureux » (2016), dont la B.O. est composée de plusieurs de ses titres. C’est au Québec, à Montréal, qu’elle s’envole finalement pour réaliser son tout premier album « Dreams » avec Marcus Paquin (The National, Arcade Fire).

HUGO BARRIOL

Il se nomme Hugo Barriol, il a 32 ans. Après un trophée aux Métro Music Awards, le jeune homme est depuis remonté au grand air, où le chanteur Alain Chamfort l’a embarqué en première partie de ses concerts. Après un voyage en Australie où il fait ses premiers pas en tant que « chanteur du métro », le jeune homme a prolongé l’aventure australienne dans le métro parisien : stations Bonne Nouvelle, Nation, Saint-Michel avant de se poser à Pigalle. Un tour de chant le matin, un autre à la sortie des bureaux, quatre heures de musique dans la journée où les chansons, compos personnelles nées de fractures sentimentales, se mêlaient aux réverbérations souterraines comme un inconscient vous rattrapant d’une voix puissanterodéearrachée. «Le métro m’a contraint à trouver ma voix, à aller puiser dans des recoins insoupçonnés. J’ai chanté des dizaines et des dizaines de fois les mêmes titres dont l’interprétation s’affinait au fur et à mesure.» 

Certains médias l'ont surnommé «Cendrillon de la musique» et l'artiste de 28 ans semble se retrouver quelque peu dans l'expression: «Débutant dans le métro sous-terre, et puis sortant ensuite, on peut y penser oui.» Hugo Barriol, élu meilleur chanteur du métro parisien en 2016, ne refuse pas l'image que ce titre lui donne, au contraire: «J'ai commencé là, j'en suis fier. Ce n'est pas quelque chose que j'ai envie d'effacer. Même si, forcément à l'avenir, j'ai envie qu'on parle peut-être plus de ma musique.»

En 2017, on découvrait le folk d'un jeune homme dont la première scène avait été le metro parisien. Un premier EP 5 titres, dont est extrait le délicat « On The Road » a installé un univers singulier porté par la voix chaude d'Hugo Barriol, sa guitare sèche et ses textes à fleur de peau.

Telle la photographie argentique dont il admire le grain quasi palpable, les chansons d'Hugo Barriol nous transportent dans un univers proche du nôtre mais intemporel, d'un continent à un autre, du pavé parisien au sable californien. Après avoir séduit le MaMA Festival et Solidays l'année dernière, l'artiste folk donnera une tournée européenne début 2019, avec un passage au Festival Eurosonic et une première date en tête d'affiche à Paris à la Maroquinerie.

Le voilà de retour en 2023 sur les routes et sur nos scènes avec son nouvel EP « ANYWHERE » .

Concert